Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/06/2017

5 façons d'entendre Dieu par Yvan Castanou - partie 2

Le pasteur Yvan Castanou continue de nous parler des manières d'entendre Dieu dans la deuxième partie de cette rencontre :

Mais alors, troisièmement, Dieu parle aussi par les circonstances. Dieu parle par les circonstances de la vie. Ça c’est un domaine où Dieu parle souvent et souvent nous n’y prenons point garde. Alors il parle de plusieurs manières. Mais mon expérience m’a montré que lorsque tu pries, Dieu qu’il te parle, notamment sur une personne, qu’il te révèle le fond du cœur d’une personne, la véritable nature d’une personne, la nature de son cœur, souvent il va te parler. Si tu es comme nous et que tu n’as pas de visions, Dieu te parlera par les circonstances et il faut savoir observer les circonstances. Dieu permet, lorsque tu pries, quand tu rencontres quelqu’un, si tu veux te marier, tu vas te parler par les circonstances aussi. Dieu ne te diras pas si ton futur mari est celui en qui il a porté toute son affection, quoiqu’il peut le dire, c’est vrai. Lorsque tu pries et que tu demandes à Dieu de te parler par rapport à quelqu’un, par rapport à une personne, ce n’est pas tout pour le mariage, même pour une relation. Toi tu dis « Parle-moi, révèle-moi cette personne, montre-moi son cœur, c’est là souvent, pas que là, mais là en l’occurrence Dieu peut te parler par les circonstances. Et le défi, c’est qu’on n’y prend point garde. Dieu permettra que les gens posent certains actes, adoptent certains comportements qui révèlent le fond de leur cœur ou leur vraie nature, leur vrai caractère. Pour certains, à travers certains actes, certaines attitudes, certaines paroles même, c’est soit leur légèreté que Dieu va exposer, soit leur consistance et leur crédibilité que Dieu va exposer. Il y a des gens qui vont rester cachés pendant longtemps mais des fois Dieu va permettre à force de prier, Dieu va permettre que même les gens qui aiment se cacher, qui aiment se déguiser, Dieu va permettre qu’ils fassent de faux pas. Un jour tu surprends la personne que tu veux épouser en train d’injurier sa mère au téléphone, Dieu vient de te parler. Dieu vient de te montrer. Donc Dieu parle, et il te révèle le cœur des gens à travers les circonstances. Des fois tu t’intéresses à quelqu’un et tu te rends compte que la personne est en train de dénigrer, de calomnier quelqu’un pour qui tu as du respect. Tu voulais être ami avec la personne et puis tu te rends compte que cette personne est en train de respecter une personne pour laquelle tu as le plus grand respect. A travers ça, Dieu vient de te parler et t’a montré la nature du cœur de cette personne. Si tu commets l’erreur de dire « Non mais c’est quelqu’un de bien », va en paix, tu récolteras le trouble. Tu ne pourras pas dire que Dieu t’avait averti, car Dieu t’avait déjà parlé. Et le Saint Esprit nous dis « Je te parle souvent à travers les circonstances ». Quelqu’un que tu vas épouser te ment déjà avant le mariage, Dieu parle. Dieu parle, mais on ne fait pas attention.

Quatrièmement, Dieu parle par la conscience et par le témoignage intérieur. La conscience c’est la voix intérieure, c’est la voix que tu entends et qui te dis « ce que tu as fait là, ça n’est pas bon. On n’injurie pas ton père, ta mère ni ton pasteur. Ce que tu as fait là, ça n’est pas bon, tu as oublié de prier. » C’est la voix douce qui te parle. La Bible dit : « l’esprit de l’homme est une lampe que l’Eternel a donnée et qui sonde les profondeurs de l’être ».

Ça veut dire que Dieu va souvent te parler par ton esprit. Et quand Dieu te parle par ton esprit, il y a deux modes d’expression : il y a la voix intérieure ou le témoignage intérieur. La voix intérieure c’est une douce voix à laquelle des fois on ne prête pas attention tellement elle est douce. Cette voix intérieure que beaucoup appellent la conscience. Et puis il y a le témoignage intérieur. Le témoignage intérieur ça n’est pas une voix. C’est juste une impression qui est imprimée sur ton esprit, qui est faite sur ton cœur. Tu n’as pas de voix qui te parle mais tu as juste une impression. Tu veux poser un acte et tu n’as pas la paix, tu n’as pas la joie, tu ne te sens pas enthousiaste, tu n’as pas de foi, tu n’as pas de certitude, tu as juste pas envie ou envie, pas tout de suite, après avoir beaucoup prié. Tu n’as une voix qui te dit «n’y vas pas ». C’est juste que quand tu penses à aller, tu n’as pas envie, c’est ce qu’on appelle le témoignage de l’intérieur. Le témoignage de Dieu rend hommage à ton esprit.  « Car ce qui fait notre gloire, dit Paul, c’est ce témoignage de notre conscience, que nous nous sommes conduits dans le monde et surtout à votre égard avec sainteté et pureté devant Dieu, non point avec une sagesse charnelle mais avec la grâce de Dieu. 2 Corinthiens, 1 :12.

La conscience c’est la voix de l’esprit humain, c’est la voix de ton homme intérieur, c’est la petite voix, la voix intérieure. Le défi avec la conscience c’est que sa fiabilité n’est pas certaine à 100% parce qu’elle dépend de la fiabilité de ta conscience donc de ce que tu entends à l’intérieur de toi. Les sons que tu entends, les convictions que tu reçois au plus profond de toi…parce que des fois tu peux entendre la voix qui te parle à l’intérieur. Ton esprit étant né de nouveau, normalement, ce que te dis ta conscience devrait venir du Saint Esprit. Sauf que ça dépend de la nature de ta conscience. Il faut qu’elle soit bonne, il faut qu’elle soit pure, il faut qu’elle soit sans reproche. Il faut pas que tu vives dans le péché ou qu’il y ait des choses que Dieu te dit et que tu ne fasses toujours pas auquel cas tu ne peux pas avoir confiance même dans la voix intérieure que tu entends.

 Pasteur Yvan Castanou

13/06/2017

5 façons d'entendre Dieu par Yvan Castanou - partie 1

« Je vous avoue que c’est comme ça, quand je suis dans la Gloire, j’ai envie de faire des appels, j’ai envie de dire Aller, on va prier pour telle personne mais en même temps si je fais ça, c’est toute la structure du culte qui est complètement désorganisée parce qu’il y a quand même une parole à donner et qui est importante et ce sont donc parfois des dilemmes un peu compliqués. C’est pour ça que nous prenons aussi le temps parfois de prier le vendredi, amen. Jésus proclamait, enseignait et priait. Amen. Si l’on vient à un culte et on ne fait que prier pour les gens, il n’y a pas de parole, les gens ne sont pas changés. Les gens ne grandissent pas, ne murissent pas, ne changent pas. Donc il faut les deux. Mais nous allons prendre le temps de prier ensemble et il y a des choses d’ailleurs qu’on va arranger, ajuster notamment dans le domaine de la prière. Je n’ai pas dit bienvenue à la famille, cela est sur Internet, ce qui ne peuvent pas être dans un campus parce qu’ils n’ont pas de campus à proximité. Mais ça vient, ça vient, ça vient partout.(Yvan Castanou)

Nous voulons continuer notre rétrospective. On a fait une rétrospective sur connaître Dieu et ce matin j’ai reçu du Saint Esprit, je peux le dire parce que je l’ai reçu. Je fais très attention avec l’expression « Dieu m’a dit ». J’ai reçu la direction de faire la rétrospective sur entendre Dieu. Ce n’était pas forcément acquis, évident, j’attendais d’être convaincu. On va parler de choses dont je n’ai jamais parlé de cette manière-là. Mais cela reste dans la série de la rétrospective. Nous avions introduit la série « entendre Dieu avec moi, entendre Dieu ». On a quasiment fait une partie de l’année sur « entendre Dieu ». On avait commencé cette série en disant qu’entendre Dieu fait partie des deux clés les plus importantes pour opérer sur Terre avec Dieu. C’est-à-dire pour réussir dans toutes tes entreprises, c’est possible, j’ai découvert que c’était possible et on a dit qu’avec Christ il y a trois dimensions qui sont disponibles :

La première dimension c’est être un Christ. La deuxième c’est demeurer un Christ, la troisième c’est opérer un Christ. Dis-moi Amen. Ce sont ces trois dimensions là dans lesquelles on doit opérer. Mais pour cela, il y a deux clés, surtout pour la troisième dimension. Il y a deux clés qui sont indispensables, capitales, vitales et c’est essentiel et Jésus nous demande dans Mathieu 6 :33 en tout temps de chercher. Mais en fait, le texte littéral ça n’est pas chercher. C’est constamment chercher. Parce que quand il dit chercher, demander, on vous donnera le texte grec, continuer de demander. Chercher, continuer de chercher et frapper et continuer de frapper, d’accorder votre priorité sur deux sujets.

Pasteur Yvan Castanou nous dit : Premièrement, chercher, le but c’est de trouver. De trouver la justice de Dieu et le royaume de Dieu. Et tout ce que nous avons enseigné, nous enseignons et nous enseignerons va toujours nous ramener à ces deux clés lorsqu’il s’agit d’opérer. Ces deux clés, ne les oublie jamais parce qu’elles sont le ciment et la fondation de tout ce qu’on va dire, de tout ce qu’on a déjà dit lorsqu’on parle de la dimension d’opérer, parce qu’il y a être, demeurer et opérer. Tu vois, je te dis des choses simples, comme ça tu n’as pas trop à retenir. Donc on a dit c’est là que nous avions commencé la série entendre Dieu. On avait parlé d’entendre Dieu, on avait parlé des lois du royaume, et la loi de Dieu que dit la loi ? Il y a une loi pour tout. Que dit la loi de Dieu ? Quelle loi de Dieu s’applique dans tel ou tel domaine ? En chaque situation où tu dois opérer, la première question que tu dois te poser c’est « quelle loi de Dieu s’applique dans ce domaine ? Quelle loi du royaume s’applique dans ce domaine ? ».

La deuxième question c’est « que dit la voie du saint esprit pour opérer dans ce domaine ? ». Parce que tu peux connaître la loi mais la loi a des différentes manières d’être à appliquer. Donc même lorsqu’on connaît la loi, on a quand même besoin généralement d’un expert juridique, d’un juriste ou d’un avocat pour nous aider à comprendre quelle loi il faut appliquer et comment on fait pour l’appliquer. C’est bien de connaître la loi mais ce n’est pas suffisant. Tu as besoin d’un avocat.

Donc nous avions dit que Dieu parle. Et on se demande si quelqu’un arrive à l’entendre aujourd’hui. Dieu parle. J’espère que chacun d’entre nous a fait des progrès significatifs dans sa capacité à entendre Dieu. C’était quasiment le thème de l’année. On a dit que Dieu parle de plusieurs manières. A chacun d’entre nous, en fonction de sa volonté souveraine, Dieu parle à chacun d’entre nous en fonction également de notre vocation propre. Vous allez vous rendre compte que la manière dont Dieu parle à un évangéliste n’est pas la même manière dont il va parler à un prophète ou à chacun d’entre nous. Le plus important, c’est que Dieu parle. Alors chez certains, il parle par les songes. Il ne faut pas demander à Dieu de te parler d’une manière spécifique, il faut demander à Dieu de te parler. Dis-moi Amen, ajoute Yvan Castanou

Chez certains donc Dieu parle par les songes, chez d’autres il parle par les visions, chez d’autres encore il parle par des extases et chez d’autres encore il parle par des paroles de connaissance. Je parle de parole de connaissance assez précise, je ne parle pas des paroles de connaissance qui disent « Le seigneur me dit qu’il y a quelqu’un dans la salle qui a un vêtement bleu, lève-toi ». La bonne nouvelle que j’ai pour toi ce matin c’est que quelque soient les manières dont Dieu parle, il y a des dénominateurs communs, c’est-à-dire il y a des manières de parler de Dieu, des manières d’entendre Dieu que l’on retrouve chez tout le monde sans exception. Tout le monde n’aura pas des songes, des visions, des extases, des visions fermées, ouvertes…non. Tout le monde n’aura pas des paroles de connaissance mais tout le monde va expérimenter les différentes manières d’entendre Dieu que je vais reprendre dans notre rétrospective. Et en réalité, je n’ai même pas développé ça quand j’ai parlé d’entendre Dieu. Du moins, certains d’entre eux. Dieu parle !

Alors le plus simple : premièrement, Dieu parle par sa parole. Ça tu le sais déjà, tout le monde l’a dit pendant la conférence. Lorsque tu lis la Bible, Dieu te parle à travers les versets que tu lis et notamment lorsque tu médites la parole, Dieu parle. Ainsi tu ne peux pas dire que tu n’as jamais entendu Dieu. Ouvre la Bible, apprend à méditer et tu verras que Dieu te parle à travers la méditation. Dis-moi Amen.

Deuxièmement, Dieu parle à travers les prédicateurs. Comme ça tu ne pourras pas dire « Dieu ne m’a jamais parlé » parce que si tu as déjà écouté un prédicateur une seule fois du moins un prédicateur qui parle inspiré par le Saint Esprit alors tu entends Dieu te parler à travers les prédicateurs. A quoi sais-tu que Dieu est en train de te parler à travers un prédicateur ? Lorsque quand un prédicateur est en train de parler, ton cœur est en train de brûler au-dedans de toi, tu sens, tu sais alors que Dieu est en train de te parler. Ce n’est pas parce qu’un prédicateur parle que Dieu parle, c’est important. Dieu parle par les prédicateurs, Luc 24 :32 « Et ils se dirent l’un à l’autre : notre cœur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu’il nous parlait en chemin et nous expliquait les écritures. » Lorsque Dieu parle, tu sens que ton cœur est en train d’être embrasé à l’intérieur, tu sens qu’une voix t’interpelle, et Dieu parle à travers les prédicateurs. Dis-moi Amen.

Pasteur Yvan Castanou

21/03/2017

Jésus et les femmes dans l'évangile de Jean

Récemment, la question des «femmes dans le ministère» a joué un rôle de premier plan dans de nombreuses églises. Les femmes, comme les hommes, sont appelés à servir dans l'église et dans le monde. Le débat porte sur la nature et les formes d'expression qui conviennent aux femmes au sein du ministère, Castanou Yvan.

 

Les femmes : des ministres actifs et novateurs du Royaume de Dieu

 

Dans cette partie, le pasteur Y. Castanou se concentrera sur l’Évangile de Jean pour vous aider à découvrir la compréhension de Jésus du ministère des femmes. Ainsi,le récit de Jean révèle une certaine sensibilité et un profond respect à l'égard des femmes dans la vie de Jésus. Et notez que le Jeannin Jésus n'est pas présenté comme cherchant à modifier le rôle féminin prévalent dans le judaïsme. Au contraire, Jésus appelle les femmes au ministère public et les affirme face à l'opposition masculine.

 

Les grandes conversations de Jésus avec les femmes

 

Dans l'histoire des religions, l'initiative intellectuelle des femmes n'étaient pas encouragées. Ainsi, en raison du manque de capacité intellectuelle de la femme, elle a été exclue du rôle de témoin. Josèphe déclare dans ses Antiquités que «le témoignage des femmes n'est pas accepté comme valable en raison de la légèreté et de l'impétuosité du sexe féminin» (Swidler, 115).

Bien que Jésus n'a pas systématiquement expliqué son enseignement sur les femmes, sa manière de traiter les femmes a démontré son attitude personnelle à leur égard. Les implications de ses rencontres avec les femmes mettent en évidence le rôle qu'il attendait d'elles en tant que partenaires égaux des hommes. Certaines des plus grandes conversations jamais rapportées entre Jésus et les femmes se trouvent dans l'Évangile de Jean:

 

1) Jésus a une discussion théologique avec la Samaritaine dans laquelle il révèle son identité

comme le Messie longtemps attendu.

 

2) Jésus a une conversation avec Marthe concernant la résurrection.

 

3) Jésus choisit d'envoyer le message de sa résurrection à ses disciples par Marie-Madeleine.

 

Dans le Royaume de Dieu, il n'y a ni homme, ni femme en Christ, selon Paul. Aujourd’hui, les femmes jouent un rôle important dans tous les domaines de notre société, notamment à l’Église. Je crois qu'il est désormais temps de pratiquer la vision de Jésus dans toute sa plénitude, avance Yvan Castanou.

 

Yvan.C (pasteur principal de l’Église ICC)